Voici un jeu aux allures enfantines mais aux rouages diablement efficaces, j’ai nommé « Little King’s Story » sur Wii !
Ce jeu des studios CING et TownFactory sorti au printemps 2009, est un croisement entre The Settlers, Pikmin et Animal Crossing.

Little King's Story sur WiiLa petite histoire

Le héros est un petit garçon solitaire qui joue seul dans sa chambre. Une famille de souris fait irruption, en la chassant et la poursuivant, il se retrouve perdu dans un royaume inconnu. Il ramasse une couronne et en l’essayant, il devient le roi de ce royaume ! Votre entourage ainsi conquis vous aidera à mener à bien la mission principale : la réunification du royaume !

Sous ses airs de jeu innocent, « Little King’s Story » vous apprendra bel et bien à dominer le monde !

Quand un petit garçon timide devient un autocrate assoiffé de richesses et de domination …

Vous êtes le roi !Les principaux objectifs sont d’agrandir le royaume tant en richesse qu’en territoire : trouver des items de toute sorte et ramener de l’argent au château pour pouvoir construire de nouvelles habitations et attirer des populations, former ces mêmes habitants (appelés « adultes insouciants » !) pour qu’ils deviennent soldats, paysans, chasseurs, etc …, aller défier les chefs environnants pour gagner plus de richesses et surtout étendre son territoire !

Incarnant le petit roi, vous êtes entouré de quatre principaux sujets : le noble chevalier Howser, la scribe Verde, le conseiller Liam et la vache Pancho ! Howser vous permettra de lire les messages du royaume et de prendre connaissance des « petites » missions à effectuer; Verde vous permettra de sauvegarder la partie lorsque vous êtes au château; Liam vous expliquera les différentes classes d’adultes formés et vous prodiguera des conseils; la vache Pancho ne sert strictement à rien hormis qu’elle vous transmettra des messages des rois qui vous défieront.

Il y a toujours quelque chose à faire dans « Little King’s Story »: que vous souhaitez voir grandir votre royaume amoureusement ou que vous soyez une foudre de guerre à l’affût d’un chef à défier, selon votre personnalité vous pouvez faire un peu de l’un et beaucoup de l’autre.

Prise en main et jouabilité

Ce jeu ressemble beaucoup à Pikmin par son système d’exploration et de combat. Vous formez votre équipe royale en choisissant tel ou tel adulte ayant une spécialité adaptée à votre objectif du moment (explorer les environs, tâter du monstre pour ramener des richesses, affronter des monstres costauds ou un boss). Comme en finance, il faut diversifier son panier : l’idéal est de prendre quelques paysans pour déterrer les trésors, des soldats pour se protéger, des chasseurs pour tirer loin, des charpentiers pour construire des chemins, etc … Au début la troupe royale est limitée mais sa taille évoluera si vous décidez d’investir.
Face à l’ennemi, il suffit de viser avec la wiimote, lancer un personnage en appuyant sur A et celui-ci fait ce qu’il a à faire ! Certaines spécialités sont plus adaptées à certaines situations, mais ils sont généralement pluri-disciplinaires. Même si vous pouvez lancer un bucheron à l’attaque il sera moins efficace qu’un soldat. De même un chasseur mettra plus de temps à creuser qu’un paysan, et ainsi de suite.

Votre troupe à l'assaut !

Comme dans Pikmin, l’heure tourne et le jeu est rythmé par les phases de jour et de nuit. Cependant vous n’êtes pas obligés d’aller dormir à heures fixes, vous pouvez continuer à explorer la carte et botter les fesses des ennemis en pleine nuit. Mais dormir permet à tous de se régénérer et certains ennemis assez balèzes font leur apparition le soir !

L’autre aspect du jeu est la construction : une fois vos caisses bien remplies, vous pouvez soit améliorer la gestion du jeu (podium, canons vaches, …) soit construire de nouveaux bâtiments. Ceux-ci sont de deux types : attirer de nouveaux habitants (et avoir ainsi de futurs hommes de main et collecter des impôts) ou former des habitants à certains métiers. Certains pourront être frustrés de ne pouvoir positionner les constructions comme dans un Populous, The Settlers ou Sim City, mais on gagne finalement du temps à ne pas trouver le positionnement le plus judicieux ou le plus esthétique.

Un petit mot sur les chefs : ce sont des « boss » à abattre pour étendre votre royaume. Ils sont tout aussi drôles et originaux que forts et tordus : certains champs de batailles deviendront tour à tour un flipper géant, un labyrinthe télévisuel et une carte du monde en guerre, …
Les réalisateurs ont su mettre en œuvre des idées farfelues mais qui vous donneront du fil à retordre, autant pour les méninges que pour les réflexes (pauvre wiimote …).

Une réalisation aux petits oignons, un humour en béton !

Des graphismes chatoyantsLes graphismes sont mignons et jouent la carte de l’innocence : les intermèdes ressemblent à des peintures animées, les personnages sont tous des SD et les décors sont on ne peut plus champêtres. Les animations sont très soignées et rigolotes, chaque habitant a son nom et réplique à dire au roi, les poules, vaches et autres chats et chiens gambadent gaiement.
Les phases jour/nuit sont réussies et on se surprend à collecter des impôts dans tout le royaume pour profiter du paysage, ou à titiller du monstre sous le hululement des hiboux !

Mais il ne faut pas s’arrêter sur ces apparences car ce jeu recèle beaucoup d’humour ! Entre un roi entouré de son harem et quasi polygame, ses bras-droits toujours à râler ou à réclamer plus de salaire, des sujets mécontents que nous récoltions des impôts la nuit, un habitant qui s’excuse car vous l’avez vu bousculer un autre, etc … Il y a tellement de références hilarantes, rien que pour ça vous pouvez passer des heures à explorer l’univers du jeu et à guetter la moindre animation ou réplique !

Concernant la musique, certains pourraient être déconcertés par les morceaux de musiques classiques ou d’air d’Opéra réorchestrés, mais les plus connus vous sembleront tellement familiers qu’ils peuvent tourner en boucle sans vous lasser (personnellement j’en rêve même la nuit !).

En conclusion : achetez-le !

Mon beau royaume ...« Little King’s Story » est un jeu mignon mais aux propos adultes, qui conviendra aux petits comme aux grands; facile d’accès mais qui se corse vite contre certains boss et sierra autant au novice qu’au bon joueur. Ajoutez à cela une jouabilité quasi-parfaite et une bonne sonore agréable, une infinité de détails et une ambiance colorée et joyeuse.
Si vous aimez batailler gaiement, conquérir le monde et êtes un brin mégalomane, ce jeu ne peut que vous combler !

Quelques liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation