Voici un compte-rendu de la XXème édition de l’Epitanime, convention incontournable pour tout otaku Parisien qui se respecte !
Une édition marquant quelques changements, la rendant plus sympathique qu’à l’accoutumé !

Ambiance et animations

Cette année a été marquée par des bouleversements dans l’aménagement :

  • la scène n’était plus dans la cour mais dans le parking, propice aux projections et à l’accueil des spectateurs dans de bonnes conditions ;
  • les 20 stands fanzines étaient répartis dans la cour et suffisamment espacés pour laisser passer la foule ;
  • les quelques stands pro présents étaient dispatchés dans la Bat-Cave (salles à droite de la cafétéria) et dans le RDC du bâtiment de l’autre côté de la rue ;
  • celui-ci abritait les activités et espaces jeux vidéos (retro games, versus fighting, jeux musicaux).

Personnellement j’ai beaucoup apprécié ! Le flux de visiteurs était plus fluide car non capté par la scène, devenant vite gênante lorsqu’on voulait se rendre dans le parking, les salles de projection ou la cafétéria ! De plus les cosplayers comme les photographes se faisaient vraiment plaisir et prenaient la pose un peu partout autour des stands, participant à l’ambiance bonne enfant. Celle-ci était donc plus chaleureuse, moins lourde que les précédentes éditions.

Les points positifs

  • les spectateurs n’avaient pas à supporter le soleil de plomb,
  • les cosplayers étaient beaucoup plus à l’aise pour prendre la pose,
  • l’ambiance globale était portée par les fanzineux, une véritable ambiance de passionnés !
  • Adieu le « couloir de la mort », le passage ignoré des visiteurs qui faisait le malheur des stands fanzine.
  • Peu de stands pro, quelques stands de mangas d’occasion avec de bonnes affaires.

L’entrée de la convention face au périph’

La cafét’ / Moe Café

Un blind test d’Anison

Le spectacle de Taïko

Le stand de Saffran Prod

De la bonne humeur dans cette salle karaoké

Stand de mangas d’occasion

Autre salle karaoké

Retro games et versus fighting à l’étage

Autre salle retro gaming

Mention spéciale au staff qui a bichonné les stands fanzine : distribution de petit-déjeuners, de bouteilles d’eau, de film transparent protégeant les produits du vent, et même de crème solaire !

Les points négatifs

  • l’absence de plan et le manque d’indications : les habitués comme les nouveaux étaient un peu perdus.Le pire étant la Bat Cave : le stand Saffran Prod, traducteur et distributeur officiel du Visual Novel « Higurashi no naku koro ni », était introuvable pour les fans, ainsi que le sacro-saint Dépôt Vente !
  • quelques soucis de planning, des animations parfois à l’avance.
  • les animations toutes rassemblées dans les étages, quelques animations dans la cour auraient été le bienvenue !
  • le manga café minuscule … (que je n’ai même pas pris en photo)
  • bah peu de stands pro pour le fan dépensier !

Même si cette édition n’était pas révolutionnaire, nous pouvons saluer les efforts du staff et de l’association pour la faire évoluer et sortir de sa logique et ambiance d’otaku.

Cosplay

Cette édition était surtout intéressante pour la multitude de cosplayers de qualité ! J’ai rarement autant dégainé mon appareil photo 😀

Un premier Sebastian …

Un Noctali sous 30°C !

A droite Inori de Guilty Crown

Une fan des States ?!

Un exo-squelette de Dead Space

A gauche CC de Code Geass

Professeur Désespoir !!!

Shura de Blue Exorcist

Selty de Durarara!!

Alone dans ses deux versions

Black Rock Shooter

Une pétillante Asuka !

Un deuxième Sebastian !

Snake armé jusqu’aux dents !

Tintin plus vrai que nature !

Des cosplayers de plus en plus jeunes !

Une plantureuse Jessica Rabbit.

Dr House, sa canne et ses cachets !

Un Link poseur comme on n’en fait plus !

Captain America et ses claudettes ?!

Quatre persos de Black Butler

Fanzines

20 fanzines avaient été sélectionnés pour cette édition, leurs stands ont pris place dans toute la cour. 20 groupes cela faisait peu, mais ils étaient suffisamment diversifiés pour intéresser tous les types de public (poupées, sacs, doujin, …). Et mon porte-monnaie a aussi apprécié 🙂

Parmi les plus marquants, hormis No-Xice :

  • Nos voisins de Qzine!, un fanzine sur le sexe, pour adulte tout en étant didactique !
  • Nos voisines de Edheldaé, la troupe des Tisserêves (site plus complet en fin d’année), une association d’illustratrices et de costumières !
  • En face les T@tsu, nos compagnons de fortune !
  • Les « indiennes » de Niddheg
  • Les Track of Dream, un groupe d’illustrateurs et de dessinateurs de Doujin taïwanais, déjà croisé à la Japan Expo.
  • Et Senri Ceng devenue très célèbre depuis l’article du Coyote de mai.

Les quatre mousquetaires !

Vue globale du stand

Un de nos voisins, Reg de Q!zine

La troupe des Tisserêves

Pas de sari le dimanche pour les Niddheg

T@tsu et Gérald de Méluzine

Le stand fourni de Track of Dream

Le stand de Senri

Et plus encore ! La qualité a été au rendez-vous, même si une petite dizaine de fanzines n’aurait pas été de refus !

Bilan ?

Les quelques bonnes idées et efforts m’ont laissé une impression très positive sur cette édition. Pour une fois et depuis longtemps, j’ai envie d’y retourner plus pour l’ambiance que par obligation d’otaku parisienne et en manque avant le raz-de-marée Japan Expo.

D’habitude, les conventions de l’Ouest sont plus en avance sur l’aspect familial. Cette fois-ci les fans étaient venus plus nombreux en famille, ce qui fait toujours plaisir pour une convention aussi spécifique sur Paris.

Vous pouvez lire d’autres avis sur la convention, dont une version plus light sur mon blog, ainsi que le compte-rendu de San Lee sur No-Xice.

Petit bonus : je n’ai pas eu le temps de faire les animations mais j’ai pu assister au spectacle de Taiko de l’association Wadaiko MAKOTO, assez court mais pleine d’intensité !

One Thought on “Compte-rendu de l’Epitanime 2012

  1. Pingback: SuzieSuzy | Petit tour à l’Epitanime 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation